L’encre de soya est considérée comme une possible alternative «écoresponsable» à l’encre conventionnelle, mais comme avec toute chose, même dans l’industrie de l’encre, rien n’est noir ou blanc. Tandis que son utilisation devient de plus en plus populaire, il est important de comprendre que l’encre de soya substitue avec son huile une fraction du contenu de la cartouche, un minimum de 7% pour être considéré comme tel. La toxicité de l’encre en elle-même repose surtout dans les pigments utilisés qui demeurent inchangés. Un autre incitatif de vente des cartouches à encre de soya, est sa plus grande facilité à être recyclé. Toutefois, ce fait n’est vrai qu’avec les cartouches dont l’huile de soya n’est âgée que de quelques mois, ce qui est irréaliste en termes de temps avant l’utilisation, car les cartouches peuvent facilement attendre des années avant de voir utilisation. Au final, l’huile de soya, est aussi dur à recycler que l’encre conventionnel après un vieillissement de quelques mois seulement. Pour conclure, l’encre de soya est un produit avec des avantages négligeables en comparaison à la présente technologie.

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedInShare

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Please copy the string VEgamd to the field below:

Post Navigation