Les imprimantes DEL (diode électroluminescente) ont leurs avantages et leurs inconvénients. Fonctionnant similairement comme les imprimantes laser composées de trois pièces majeures : le toner, le tambour (rouleau magnétisé transférant l’encre sur le papier) et l’unité de fusion (rouleau chauffant liquéfie et sèche l’encre), cette dernière est échangée pour un étalage de DEL. Cela vise à optimiser l’option déjà économique qu’est le système au laser.

Les avantages des imprimantes DEL reposent sur la simplicité de cette technologie pour surpasser les unités de fusions régulières. Ne possédant aucune pièce mobile, l’étalage de DEL ne fait que s’allumer et s’éteindre durant l’impression ce qui la rend plus fiable en évitant les bris mécaniques susceptibles d’arriver dans une unité de fusion régulière. Cette même caractéristique technique fait que la pièce est bien plus économique à long terme même si elle coût est plus cher initialement, toutefois la technologie devient de plus en plus abordable avec le temps. En plus du prix qui devient de plus en plus avantageux, les étalages de DEL ont tendance à prendre moins d’espace que le système régulier.

Par contre, un des désavantages venant des imprimantes à lumière DEL est la qualité de l’impression, malgré la différence minime, les unités de fusion régulières sont plus consistantes puisque les milliers de diodes sur les étalages peuvent varier en force. Il est donc juste de dire que les imprimantes DEL seront présentes et compétitives dans le futur proche de l’impression.

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedInShare

Les problèmes d’imprimante sont fréquents et surviennes souvent à des moments inopportuns, un de ces problèmes facile à prévenir est la détérioration des cartouches à jet d’encre. Les cartouches à jet d’encre ont tendance à sécher rapidement quand elles sont installées dans l’imprimante. Des problèmes d’impression et la perte d’encre peuvent commencer à apparaitre après deux à trois semaine. Donc quand vous pensez ne pas avoir besoin d’imprimer durant plusieurs semaines, il est conseillé soit d’imprimer des pages tests dans les options de votre imprimante de temps en temps pour faire circuler l’encre dans la cartouche ou retirer la cartouche et de remettre le protecteur venant avec la cartouche. Du cellophane est aussi très utile pour préserver la cartouche si vous n’avec plus de protecteur. Finalement, pour une conservation optimale, gardez votre cartouche dans un sac refermable pour minimiser l’aération.

Si vous consultez cet article et qu’il est trop tard pour la prévention, il est encore possible de récupérer votre encre. La première chose à faire est de nettoyer les têtes d’impressions en utilisant l’option intégrée dans votre imprimante, cette commande devrait être facile à trouver sur votre imprimante. Dans un cas plus sérieux, 5 à 6 nettoyages sont nécessaire pour déloger l’encre séché dans les ports de la tête d’impression. Si votre cartouche est encore bloquée après le nettoyage de tête, vous pouvez réessayer à la main. Retirez la cartouche en question, et immergez la tête d’impression dans de l’eau tiède. Gardez-la immergée quelques minutes ou jusqu’à ce que vous aperceviez l’encre dans l’eau, pour ensuite passer un coton tige ou un essuie-tout sur la tête d’impression dans le but de déloger l’encre séchée. Avec un peu de chance, la cartouche devrait marcher.

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedInShare

Récemment, HP a mis sur le marché deux nouveaux modèles innovateurs qui sont eux-mêmes partiellement faits de pièces créées par des imprimantes 3D. Malgré les prix astronomiques commençants à 130,000 $ US pour le modèle 3200, et 200,000 $ US pour le modèle 4200, cette nouvelle gamme d’imprimante donne une option pertinente pour l’élaboration de prototypes en ingénierie de haute précision. Déclarant que leur technologie est 10 fois plus rapide que celle des imprimantes 3D conventionnelles, HP estime que d’ici 5 ans, les imprimantes 3D vont devenir des composantes essentielles de la chaine de production industrielle. Prétendant la logique économique, HP produit la moitié des pièces de la Jet Fusion 3D 3200 et 4200 par des imprimantes 3D. Malgré qu’il soit plus probable qu’HP utilise ce mode de production pour promouvoir sa propre technologie, il est très intéressant de voir une firme de cette ampleur pousser pour l’avancement et l’innovation logistique et technologique de la production en général.

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedInShare

L’encre de soya est considérée comme une possible alternative «écoresponsable» à l’encre conventionnelle, mais comme avec toute chose, même dans l’industrie de l’encre, rien n’est noir ou blanc. Tandis que son utilisation devient de plus en plus populaire, il est important de comprendre que l’encre de soya substitue avec son huile une fraction du contenu de la cartouche, un minimum de 7% pour être considéré comme tel. La toxicité de l’encre en elle-même repose surtout dans les pigments utilisés qui demeurent inchangés. Un autre incitatif de vente des cartouches à encre de soya, est sa plus grande facilité à être recyclé. Toutefois, ce fait n’est vrai qu’avec les cartouches dont l’huile de soya n’est âgée que de quelques mois, ce qui est irréaliste en termes de temps avant l’utilisation, car les cartouches peuvent facilement attendre des années avant de voir utilisation. Au final, l’huile de soya, est aussi dur à recycler que l’encre conventionnel après un vieillissement de quelques mois seulement. Pour conclure, l’encre de soya est un produit avec des avantages négligeables en comparaison à la présente technologie.

FacebookTwitterGoogle+PinterestLinkedInShare